BIENVENUE

LA TROUPE

AGENDA

REVUE DE PRESSE

GALERIE DE PHOTOS

CONTACT

NOS PARTENAIRES

En 1980, autour de Pierre LOMMELE, quelques jeunes gens de Stutzheim-Offenheim prient Jean-Daniel ZETER, fondateur et directeur du nouveau théâtre alsacien de Truchtersheim, de les aider  à créer une troupe dans leur propre village.


Leurs objectifs :


- ne pas se perdre de vue malgré des parcours


   universitaires et  professionnels variés


- construire quelque chose ensemble au village


- contribuer à sauvegarder leur Muedersproch

La première pièce en un acte qu’ils présentèrent, intitulée « An d’Latz geròòte » fut complétée par des sketches et des poèmes.


C’est le préau de l’école qui fut le cadre dans lequel ils évoluèrent pendant plusieurs années, au cours desquelles la troupe s’affirma, s’étoffa  et osa, après des comédies en 1 acte (trois par spectacle), s’attaquer à des pièces plus complexes en trois actes.


En ces temps héroïques, où le premier rang des spectateurs se tenait au pied de la scène, l’absence de coulisses amenait l’acteur quittant la scène, à se retrouver dans la cour de l’école avant de se rendre dans le bureau de M.Grossholtz, le directeur de l’école, qui servait de loge aux acteurs.

Historique de la Troupe

Les débuts sous le préau de l’école

Le Festival International de

Théâtre Dialectal Germanique

Très vite, la troupe se tailla un joli succès, ce qui l’encouragea à se présenter chaque année à son fidèle et grandissant public.


En 1986, à l’invitation de Pierre KRETZ, la troupe participe au premier et unique Festival International de Théâtre Dialectal Germanique en Alsace.

Après une pause de quelques années, permettant aux jeunes parents de se consacrer à leur progéniture, la troupe remonte sur les planches, dans la nouvelle salle des loisirs construite à côté de l’école. Une nouveauté : un accompagnement musical arrangé et interprété par Thierry BOURGART et ses musiciens,  plus tard par Bernard HUMMEL puis Patrick SUPLON.


La troupe a joué  à plusieurs reprises à l’extérieur, à Paris, en Allemagne, en divers lieux d’Alsace, et a été filmée à deux reprises  par  la télévision régionale : lors de son premier passage à Paris, des journalistes de France 3 l’ont accompagnée pour la représentation de « D’r Hochzitter vùn minre Frau » et en 2004 la pièce « Uff  Gùffe ùn Nòòdle » a été retransmise un samedi après-midi.

La remontée sur les planches

Quelques gestes de solidarité

Dès le début, les membres de la troupe ont souhaité affecter une partie de la recette à une action humanitaire et ils n’ont jamais manqué de faire preuve de solidarité en faveur de causes proches ou lointaines. Ces dernières années, l’association participe à l’opération « Uff de Buhn geje d’Zuckerkrankheit » parrainée par Dinah FAUST.


A Stutzheim-Offenheim, les panneaux d’entrée de village en langue régionale ont été financés par les Nàchtschwarmer, qui ont également aidé le Conseil de Fabrique à embellir nos églises.


En juin 2010, à l’occasion du Weinfest dans la commune jumelée d’Offenheim en Rheinhessen, des membres de la troupe ont confectionné plusieurs centaines de « Flàmmekueche », dégustés avec grand plaisir par nos partenaires,  contribuant ainsi à faire connaître les charmes du Kochersberg.

Titres des pièces

du répertoire des Nachtschwarmer

I. Akter


An d’Latz geroote


D’Màdàm ùn d’Màgd


Mér speele héntrem Hietel


Oskar de Harifrénd


D’Hòchzitter ém Kleiderkàschte


II. Drei Akter


Em Herr Maire sinni Dochter


E schienheiliger Goggel


D’Schwàrz Kàtz


Famelie Hannemann


Décki Lùft


E Hùddle ùff  Schollermeyers Hoft


En Ropfers Apothek


De Hòchzitter vùn minre Frau


Uff Gùffe ùn Nòòdle


Mét einem geht’s, mét zwei wùrd’s gfahrli


De Maire wùrd sachzich


Ròse f’r de Harry


O Je ! E Knackes !

LA TROUPE

D’Jugendsénd



Babyboom in Schwarz-Wiss


De  Schùldebùckel